Edition 2017

FJM - Edition 2017

Le Forum Jeunesse 2017 de Sfax poursuit le processus de décentralisation entamé en 2016 avec Gafsa - il donne également encore plus de place aux acteurs associatifs qui ont pu nous aider à co-construire le Forum et qui ont organisé un village associatif " Hors les murs"

La septième édition du Forum Jeunesse s'est installé à Sfax du 13 au 15 octobre 2017, poursuivant ainsi sa démarche de décentralisation entamée l’année dernière à Gafsa. En s’établissant dans la deuxième ville du pays, capitale du sud, ce rendez-vous annuel d’échanges, d’idéations et de formations, très attendu par les jeunes, a pu faire émerger des projets pour Sfax et les gouvernorats voisins du sud et de l’intérieur de la Tunisie : Tataouine, Gabès, Médenine et Sidi Bouzid.

À la veille des premières élections municipales libres du pays, la thématique centrale du Forum Jeunesse 2017 a été celle de la « Démocratie locale et l’engagement des jeunes ». Cette notion a pu être réfléchie et travaillée au sein des 10 ateliers ouverts aux 200 jeunes sélectionnés et accueillis par l’association SHANTI, avec le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Institut français de Tunisie.. Le processus de sélection a permis de retenir 150 tunisiens et 50 participants venant de France, d’Algérie, de Libye, de Mauritanie et du Sénégal qui ont été encadrés par 30 autres jeunes, représentants d’organisations locales et internationales.

 Le village associatif  sur les “100 mètres” de Sfax a été entièrement organisé par la société civile locale, à travers quatre associations : Art Acquis, ATL-MST Sida, JCI Sidi Mansour et We Youth. « hors les murs » en plein cœur de la ville, il a donné l'occasion au grand public de participer au Forum !

Le Forum Jeunesse en Chiffres :

200 jeunes participants sélectionnés aux ateliers sur 700 inscrits

25 idées de projets reçues

12 porteurs de projets accompagnés par notre partenaire SHANTI 

10 projets financés pour un montant de 60 230 Euros 

  • Pourquoi pas moi?

    Le gouvernorat de Sfax souffre d'un manque de participation des citoyens handicapés à la vie politique, culturelle et sociale. Les membres de l’association ont pour but de sensibiliser les citoyens aux droits des personnes handicapées, et de soutenir la participation de ces derniers à la vie publique locale. Pour cela, ils prévoient l'organisation de sessions de formations encadrées par des intervenants professionnels : ingénieurs, spécialiste du handicap, urbanistes... 

    Page Facebook: https://www.facebook.com/ltdhsfaxsud/

  • Notre Bibliothèque

    Les membres de l’association Femmes Libres cherchent à résoudre le problème de la faible présence des jeunes dans les bibliothèques. Même les écoles de Sfax ne parviennent pas à attirer les élèves vers la lecture. D'où l'idée du projet « Notre bibliothèque », qui cherche à promouvoir des activités attractives et diversifiées pour les étudiants et les jeunes dans une bibliothèque publique à l’abandon d’un quartier de Sfax : clubs de lecture, formation pédagogique du personnel, décoration participative du lieu, enregistrement de livres audio, autant d’activités qui pourront amener de la vie dans ce lieu.     

    Page Facebook : https://www.facebook.com/almaraa.alhorra/

  • Al Charki

    Créée en 2011, l’association Sfax El Mezyana a pour mission la mise en valeur de la ville de Sfax. Ses membres veulent la rendre plus agréable à vivre, tout en préservant son patrimoine. Le quartier de El Charki dans la médina de Sfax est délaissé et pati d’une mauvaise réputation malgré sa richesse culturelle. En s’appuyant sur les habitants et sur les jeunes du quartier, l’association veut travailler à la revalorisation sociale, économique et symbolique du quartier aux yeux des sfaxiens. Les jeunes recevront un enseignement sur l’architecture et l’histoire de le Medina, auront accès à des ateliers artistiques variés pour se faire les porte-parole de la valeur de leur quartier.

    Page Facebook: https://www.facebook.com/Sfax.El.Mezyena/

  • Children Choose

    Le projet s’adresse aux parents de jeunes enfants (âgés de moins de 12 ans) d’une école de Chenini-Gabès. Le but est de les sensibiliser à l’importance de la culture dans la construction personnelle d’un enfant, et plus généralement le rôle de de la culture dans la société. Sollicités pour participer aux activités culturelles de leurs enfants – club de théâtre, de photographies, de peinture - les parents pourront ainsi apprendre et transmettre des valeurs de citoyenneté et de tolérance. Ce projet sera mené en lien avec la Maison de la Culture et la Maison des jeunes de Chenini, l’association Création théâtrale des arts et des métiers de Gabès, l’Institut supérieur des arts et des métiers Gabès et le Commissariat régional de l’éducation national. 

    Pages Facebook : https://www.facebook.com/darlamdina/ et https://www.facebook.com/Association-Formes-et-Couleurs-Oasiennes-241400966045784/ 

  • LEDE: l'envie d'entreprendre!

    Les jeunes tunisiens rencontrent de grandes difficultés à intégrer le marché de l’emploi du fait d’une situation économique difficile. Les membres de l’association cherchent à contribuer à l’intégration sociale et professionnelle des jeunes dans la région de Mehres (Sfax). Ils prévoient la création d’un club qui réunira les jeunes porteurs d’idées de projets et au sein duquel seront proposées des formations sur l’entrepreneuriat social et la gestion de projets. Les outils développés serviront à la valorisation de la région et aideront à la création de solutions innovantes, en particulier dans les domaines de l’agriculture et du tourisme. Les jeunes entrepreneurs seront encadrés au sein du club par des membres de l’association.     

    Page Facebook: https://www.facebook.com/youngasolidaire/   

  • Gouvernement Scolaire

    Les membres de l’association vont mettre en place un gouvernement scolaire dans une école de el hamma, dans la région de Gabès. Ils vont organiser des élections de représentants des élèves qui vont élire un « président » de ce gouvernement. Le gouvernement sera composé de plusieurs ministres qui seront chargés des questions spécifiques liées à leurs portefeuilles scolaires. Par exemple, le ministère en charge de l’environnement traitera des questions environnementales au sein de l’établissement. Le projet permettra de renforcer les compétences des jeunes en matière technique, citoyenne et organisationnelle. 

    Page Facebook: https://www.facebook.com/association.ennour.elhamma/ 

  • We build it

    Les jeunes entrepreneurs rencontrent de nombreux obstacles et des difficultés dans la mise en œuvre de leurs projets du fait d’une situation économique difficile. Le projet a pour objectif de réunir des jeunes porteurs d’initiatives de Tataouine afin de leur transmettre l’ensemble des outils nécessaires au développement d’un projet (communication, recherche de financements, aspects logistiques,…). Ces formations seront assurées par des formateurs professionnels de l’association, mais aussi par des entrepreneurs qui partageront leur expérience. Plusieurs rencontres seront organisées entre ces jeunes et les structures d’appui et de financement (locales et nationales). L’objectif est de favoriser l’échange de bonnes pratiques dans ce secteur difficile d’accès et d’accompagner les jeunes dans la réalisation de leurs projets et la recherche de marchés. À terme, l’association envisage de créer un partenariat solide avec les institutions publiques et privées du secteur.     

    Page Facebook : fb.com/perspectivesbenimhira

  • Ambassadrices de la jeunesse

    Les membres de l’association veulent sensibiliser et encadrer 30 jeunes femmes, âgés de 18 à 35 ans, à l’importance de participer à la vie publique dans la région de Sidi Makhlouf (Médenine). Ils ciblent particulièrement les femmes rurales qui n’ont pas accès aux activités locales. Le projet prévoit d’organiser des formations afin de transmettre des outils de communication et d'entrepreneuriat aux jeunes femmes. Celles-ci deviendront des “ambassadrices” qui pourront à leur tour sensibiliser d’autres personnes. Ce projet sera mené en partenariat avec la Maison de jeunes, l’association Union des femmes et les municipalités de la région.       

    Page Facebook: https://www.facebook.com/groupement.pecheelgrine

  • Youth Change

    Les membres de l’association veulent permettre aux jeunes de Ben Guerdane (Médenine) de participer davantage à la vie citoyenne locale. Il s’adresse particulièrement aux femmes et aux personnes les plus défavorisées qui ont peu ou pas accès aux activités publiques. L’idée est de former un groupe de 25 jeunes à la notion de démocratie locale à travers une méthodologie participative (jeux interactifs, travaux collectifs,…). A l’issue de cette première étape, ces jeunes pourront transmettre leurs acquis à 5 groupes de lycéens de la région pour les sensibiliser aux enjeux locaux. Un outil pédagogique (court-métrage, spot de communication) expliquant le développement local sera également créé.   

    Page Facebook: https://www.facebook.com/1676364599311265/

  • We Rise

    Au cours des dernières années, la lutte contre le chômage est devenue l’un des enjeux politiques majeurs de la Tunisie. C’est dans cette dynamique que les membres de l’association veulent créer 5 clubs d’Economie Sociale et Solidaire au sein de 5 lycées de Tataouine. Les activités de ces clubs porteront sur 5 thématiques liées au développement de l’artisanat local et au patrimoine culturel extrêmement riche de la région (créations en argile, plâtre, gypse, plantes médicinales,…). A la fin de l’année scolaire 2018-2019, les produits créés au sein de ces clubs seront exposés lors d’une foire régionale. Les plus motivés seront sélectionnés par l’association pour développer leur activité.      

actualités
Dérnières éditions
Edition 2017
Edition 2017
2017
Edition 2016
Edition 2015
Contact
20-22, avenue de Paris - BP 180
1080 Tunis Cedex
Contactez-nous